Panel Information

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience des utilisateurs. Si vous continuez à naviguer, nous comprenons que vous acceptez notre Politique de Cookies.

ACEPTAR
arrow_back
share
garnicarnews

Garnica collabore avec Alison Brooks Architects pour La Biennale di Venezia

La plus grande installation immersive du cabinet Alison Brooks Architects « ReCasting » (ReFonte) explore pour la Biennale de Venise le rôle du logement en tant que bâtiment commun : une infrastructure culturelle généreuse qui améliore la qualité de vie.

Fecha de publicación: 23/05/2018
Garnica collabore avec Alison Brooks Architects pour La Biennale di Venezia
Cuerpo de la noticia:

Alison Brooks Architects a été invité par les programmatrices de la Biennale, Yvonne Farrell et Shelley McNamara du cabinet Gafton Architects, à répondre au thème proposé cette année, Freespace (Espace libre), pour la 16e Exposition internationale d’architecture de Venise, la Biennale de Venise 2018.

Freespace célèbre la capacité de l’architecture à percevoir la générosité supplémentaire et inattendue de chaque projet : des espaces, des textures et des moments allant au-delà du simple objectif du projet et pouvant être utilisés librement pour le plaisir des utilisateurs. C’est dans cette optique qu’Alison Brooks Architects a « refondu » son travail pour concevoir quatre totems habitables fabriqués en panneaux de contreplaqué. Chaque totem véhicule une expérience spatiale et sensorielle spécifique inspirée de sa conception du freespace (espace libre), essentiel dans son architecture du logement : Threshold (Seuil), Inhabited Edge (Bord habité), Passage (Passage) et Roofspace (Combles). Émergeant d’un seul et même socle, les totems et l’amphithéâtre composent ensemble une scène informelle propice au rassemblement et incitant à regarder vers l’extérieur.

Réalisés par le leader britannique de la fabrication de meubles Benchmark, à l’aide de panneaux de contreplaqué en bois de peuplier légers et durables fournis par Garnica, chaque totem, tout comme le podium les unifiant, invite à un rendez-vous et à une exploration physique. Des surfaces réfléchissantes et des techniques optiques telles que la perspective forcée créent une série d’illusions d’allongement.

« L’architecture du logement n’est pas seulement l’espace dans lequel nous vivons. C’est aussi l’infrastructure physique qui encadre la vie publique collective. Elle est relationnelle. C’est la forme la plus exigeante de l’architecture car elle a un impact sur l’expérience quotidienne de tous. Elle peut transmettre un sentiment de générosité, de délicatesse, de force et de perfection ; ou bien l’opposé. C’est pourquoi la forme, l’échelle, la nature spatiale et la texture du logement ont un effet direct sur notre sentiment de bien-être et sur la ville. », explique Alison Brooks, directrice générale et de la création d’Alison Brooks Architects.

Le totem Threshold (Seuil) est une réinterprétation des arches du développement « S5 » proposé par Alison Brooks Architects pour King’s Cross Central Limited Partnership. La courbe de Bézier contemporaine crée une atmosphère de bienvenue, attirant toutes les personnes à elle. Les miroirs parallèles créent une arcade infinie. Le socle surélevé doté d’un rebord permettant de s’asseoir offre un excellent poste d’observation pour les visiteurs de l’exposition.

Le totem Inhabited Edge (Bord habité) explore le potentiel de générosité présent dans les espaces habitables entre l’intérieur et l’extérieur, au niveau des bords des bâtiments. Dans le Brass Building d’Accordia à Cambridge, Alison Brooks Architects a manipulé la géométrie de l’enveloppe afin de créer des espaces entre les façades angulaires aux formes découpées et pliées. Un quart de la façade du bâtiment a été « refondu » pour cette exposition, grâce à des miroirs perpendiculaires présentant aux visiteurs une illusion kaléidoscopique de la forme entière du bâtiment.

Le Passage (Passage) met en lumière le potentiel d’un couloir à créer un voyage, au-delà de son rôle de voie de passage. Dans le cabinet de l’Exeter College Cohen Quad d’Oxford, des galeries ellipsoïdales transforment un couloir en un lieu exceptionnel et en une partie d’une chorégraphie spatiale bien plus large. Les passages couverts de Cohen Quad sont « refondus » dans cette exposition sous forme d’un totem vertical. En regardant vers le haut depuis l’intérieur du totem, les visiteurs peuvent ressentir l’espace elliptique de cette galerie concave, baignée de lumière naturelle irradiant à travers une fenêtre située dans la Corderie.

Le totem Roofspace (Combles) explore la qualité spatiale et le potentiel expressif des formes de toiture afin de donner aux habitations une personnalité caractéristique. Alison Brooks Architects a recréé les combles de ses maisons à terrasse d’Albert Crescent à Bath, où une surface à multiples facettes associe toits et lucarnes, laissant entrer la lumière et dégageant la vue. Des miroirs aux angles subtils reflètent les lucarnes évasées en une illusion arquée à l’infini, faisant ainsi écho aux trois croissants du plan.

L’agencement informel et collectif des quatre totems du projet ReCasting (ReFonte) reflète la masse globale du projet Parkside East d’Alison Brooks Architects pour Knight Dragon. À l’instar de ce projet, les quatre totems de cette installation apparaissent comme « sculptés » dans un seul et même bloc, construisant un espace social partagé en un aménagement effilé et entremêlé. Cet espace commun encadré fait écho à l’approche organique de l’aménagement spatial et urbain développée par ABA.

Le projet ReCasting (ReFonte) sera présenté au public lors de la 16e Biennale d’architecture de Venise, du samedi 26 mai au 29 novembre 2018.